Olga Bekisheva - Harmonisation par les sens et l’imaginaire Olga Bekisheva - Picto

Harmonisation par les sens et l’imaginaire


Je vous aide à créer un terrain favorable dans le corps, les émotions et l’esprit pour un quotidien détendu, équilibré et plein de vitalité, afin d’accueillir avec sérénité les fluctuations de la vie.

La Douceur. Massage Hakim chez City zen Paris

O Fille de la Terre Je veux t’enseigner La Douceur Celle du sourire sur tes lèvres Et des paroles toujours bonnes Celle du regard attentif Et celle des mains qui s’ouvrent Pour donner Et enfin recevoir. Selim Aïssel « Le Chant de l’Eternité »

Pourquoi nous avons besoin de la douceur?

Je commence ma journée par l’automassage du visage.

Cela me permet de me recentrer , de me ressentir, d’écouter les besoins de mon corps. Ce matin j’ai pris conscience que mon état est différent quand je le fais pour les clients et pour moi-même. J’ai essayé de comprendre cette différence, pourtant c’est le même massage, les mêmes gestes, les mêmes points énergétiques à stimuler…et j’ai trouvé- c’est l’intention! Mon intention est différente!

Quand je le fais pour les autres, je suis concentrée uniquement sur le bien-être de la personne. je ressens mon cœur s’attendrir,  je suis touchée par la confiance de la personne, elle me confie quelque chose de très précieux,  quelque chose en moi retient le souffle comme si j’avais peur de déranger cet instant sacré de beauté. Mon cœur est plein de gratitude pour l’autre qui permet de créer ce pont à travers la peau qui nous relie.

Ce matin, j’ai remarqué que pour moi-même l’intention était toute à fait différente: me réveiller, stimuler les organes, m’apporter de la vitalité… mais je ne me posais pas dans la même douceur. Comme si je ne m’autorisais pas de m’apprécier autant que l’autre ou que je me permettais pas d’être douce avec moi-même.

Et pourtant, c’est clair que moi aussi, j’ai besoin de la douceur. Je me suis interrogée sur le sens de la douceur?

Je me suis imaginée cliente de mes propres mains et j’ai trouvé ma réponse: la douceur me permet de contacter ma propre sagesse intérieure, ce guide précieux, cette intuition qui est toujours juste. Cette sagesse ne peut être écoutée et entendue que dans la douceur. Cet attendrissement du cœur que nous ressentons d’une façon tellement naturelle quand nous regardons un beau bébé ou un bébé-animal. Cette douceur qui fait fondre les glaçons à l’intérieur et qui retient le souffle dans un état d’émerveillement, d’une gratitude profonde de pouvoir accéder à un très-or de la Vie.

Je me suis posais une autre question: pourquoi je ne m’apportais pas cette douceur aussi naturellement qu’à l’autrui?

Je pense que cela ne vient pas spontanément pour une raison que je suis « visuelle ». L’image a un impact le plus puissant sur mes émotions. Comme je suis faite de telle manière que je ne peut pas me voir, je ne peux pas voir mon visage sauf peut-être le bout du nez), je suis comme dans un angle mort, je ne m’émerveille pas, ne m’attendris pas sur moi spontanément.

Notre sagesse ne s’exprime que dans un cadre bienveillant et elle nous fait gagner beaucoup de temps précieux, car c’est la partie de nous qui nous guérit, qui sais ce qui est bon pour chacun de nous et qui veille sur nous.

Chacun peut trouver sa porte d’accès à sa propre Sagesse. Ma porte est le massage Hakim que je peux vous proposer à City zen Paris au Parc Floral – lieu de la Douceur et de la Bienveillance par excellence!

 

Laisser un commentaire